Des prisonniers bien formés

Des prisonniers bien formés
En Haute Garonne, l’UNASS conduit depuis plusieurs semaines une expérience de formation au secourisme en milieu carcéral.
Un partenariat a en effet été passé avec la maison d’arrêt de Seysses pour la mise en œuvre de formations au premiers secours civiques à destination des détenus. Arlette, formatrice pour l’UNASS Haute Garonne/Gers, s’est pleinement investie dans ce projet qu’elle mène d’une main de maître, malgré les fortes contraintes liées à l’environnement particulier dans lequel elle intervient.
Procédure de contrôle d’accès aux locaux, vérification systématique du matériel pédagogique, interdiction d’utiliser certains matériels informatiques, obligation de scinder les sessions en ½ journées et de les réaliser sur une semaine voire 15 jours, « salle de formation » inadaptée et sans possibilité d’isolement pour la préparation des simulations et cas concrets… autant de difficultés qui viennent certes alourdir la tâche d’Arlette mais lui permette aussi de faire preuve d’inventivité et d’ingéniosité pour développer des solutions innovantes.
Les formations PSC1 sont dispensées à des détenus qui, pour certains, se sont portés volontaires et sont donc en attente d’informations, pour d’autres, ont l’obligation de suivre le stage dans le cadre d’un programme de réinsertion, ce qui peut générer inattention et désintérêt.
Mais globalement cette expérience de formation en milieu carcéral est positive et humainement enrichissante. D’ailleurs Arlette entend bien la poursuivre encore quelques temps et la développer dans le quartier des femmes. Douze détenus ont déjà bénéficié de ses enseignements ; vingt-deux autres suivent actuellement la formation. Un bilan sera tiré à l’issue de l’ensemble des sessions. S’il s’avère positif tant côté administration pénitentiaire que côté UNASS, nul doute que de nouvelles formations seront programmées.